Mon petit garçon,

Je veux que tu saches que je t’aime de tout mon cœur et que je fais de mon mieux pour te montrer le chemin à suivre. En ce moment, il se passe des choses horribles que j’aimerais que tu n’aies jamais connaissance. Tu sais, maman a de la peine et elle est choquée en ce moment. La violence n’a pas lieu d’être. Il y a trop de femmes qui vivent des atrocités. J’aimerais que tu sois gentil avec les filles, mon amour.

Avec ton papa, j’ai établi un modèle d’égalité et je tente de te montrer l’exemple chaque jour. J’espère seulement que tu te serviras de ce modèle dans tes relations. 

Mon fils, j’aimerais que tu comprennes que :

Si tu as envie de crier, crie dans un oreiller, mais ne crie pas après une fille.

Si tu as envie de frapper, frappe sur un punching bag, mais jamais sur une fille.

Si tu as envie de pleurer, pleure et n’hésite jamais à montrer ta vulnérabilité. 

Si tu as envie d’hurler des insultes, écris-les ou dis-les dans ta tête, mais jamais à ta femme.

Si tu sens que tu vas exploser, va prendre l’air, mais n’explose pas en la présence de celle que tu aimes.

Si tu sens que ta parole va dépasser ta pensée, prends un pas de recule et essaie de te recentrer. 

Si tu sens que rien ne va plus, va chercher de l’aide et n’aie surtout pas honte. 

Mon petit loup, tu commenceras la maternelle cette année et tu apprendras plein de nouveaux mots ou de nouvelles façon d’agir desquels je voudrais te préserver. Je t’aiderai du mieux que je peux à différencier ce qui est bien de ce qui est mal. Je souhaite du plus profond de mon être que l’école intègre un jour un cours sur le respect dans les relations hommes-femmes, afin que le mot féminicide disparaisse à jamais. 

Garçon, sache que je serai toujours là si tu as envie de parler, te libérer ou pleurer. N’hésite jamais à venir vers moi. Je saurai t’écouter.

Maman